• Marylene Jamaux

Burn-out, une opportunité pour se repositionner ?

Mis à jour : 14 déc. 2020




Le burn-out se définit par un état d’épuisement physique et psychique avec cette particularité que la cause en est imputée au travail. Longtemps observé chez les personnels de santé, il ne leur est plus uniquement réservé.


D’ailleurs, les chiffres de la souffrance au travail en France sont éloquents. Si 51 % des salariés déclarent connaitre peu de stress, 24 % des salariés sont en état d’hyper-stress, et 1, 7 % sont en burn-out, avec une prévalence plus forte chez les femmes que chez les hommes.



Des raisons

Les causes de cette dépression professionnelle sont nombreuses, parmi elles :

  • intensité du travail,

  • implication émotionnelle (avec du public par exemple),

  • manque d’autonomie dans son champ de responsabilité,

  • difficultés relationnelles avec les collègues,

  • perte de sens,

  • insécurité dans le poste ou dans l’entreprise…



Des prédispositions

Mais il est possible que tout le monde ne soit pas sujet au burn-out de la même façon. Marina Bourgeois, dans son livre, évoque des constantes se retrouvant dans la personnalité même du travailleur qui en souffre, notamment :

  • désir de bien faire… jusqu’à la perfection,

  • forte implication,

  • travail comme valeur centrale de la réalisation personnelle,

  • endurant et résistant, n’a pas l’habitude d’écouter les signaux d’alerte…


Bien sûr, ce sont plutôt des qualités, mais poussées à leur extrême, dans un environnement délétère, elles deviennent vite des handicaps.



Une question de survie

Alors qu’il est parfois difficile d’agir par soi-même sur les conditions de travail, le burn-out peut être une vraie opportunité pour revoir ses propres modes de fonctionnement.


En effet, il s’agit tout d’abord de se (re)mettre à l’écoute de ses besoins profonds afin d’être au clair avec ce qui nous convient ou non ; avec ce que l’on peut supporter ou non afin de poser clairement nos limites.


Nous ne pouvons faire semblant toute notre vie. Si ce que nous vivions est trop éloigné de nos valeurs, mal-être et signaux corporels (douleurs, oppression…) se font tout d’abord ressentir. Au fil du temps, ceux-ci s’amplifient jusqu’à ce que nous nous retrouvions dans l’impossibilité d’aller au travail.


Bien que cela semble paradoxal, c’est le corps qui dit stop pour nous empêcher de continuer dans le même sens. C’est une question de survie.



Une opportunité

Présenter le burn-out comme une opportunité peut sembler provoquant. Mais à bien y réfléchir, une fois passé le temps de « remonter la pente », c’est une réelle occasion pour reconstruire de nouvelles bases professionnelles et personnelles. Même si, bien entendu, il n’y pas besoin d’attendre le burn-out pour le faire.







Pour aller plus loin :

Choisir de se faire accompagner : https://www.marylenejamaux.com/equilibreémotionnel

Apprendre à gérer son stress :

https://www.marylenejamaux.com/stressaiguouprolongé




Sources :

Site de Stimulus Conseil : https://www.stimulus-conseil.com/observatoire-de-sante-psychologique-travail/

Site Vaincre le burn out : https://vaincreleburnout.fr/chiffres-cles/

Livre de Marina Bourgeois : Burn-out. Le (me) comprendre et en sortir. 2018.

Guide d’aide à la prévention : https://travail-emploi.gouv.fr/IMG/pdf/Exe_Burnout_21-05-2015_version_internet.pdf


 

Marylène Jamaux - Naturopathe Toulouse

Naturopathie - Accompagnement Emotionnel - Réflexologie plantaire

6 rue Roc - 31300 Toulouse

www.marylenejamaux.com  |  Tel : 06 52 50 17 67

© 2014 - 2021 Marylène Jamaux                    

  • Facebook - Gris Cercle
  • Gris Icône Instagram