@2014 -2020  Marylène Jamaux

  • Instagram
  • Icône de l'application Facebook
  • Marylene Jamaux

Mener à bien sa cure de printemps

Mis à jour : 26 mars 2019


Le printemps, c’est la saison du foie et le moment de s’alléger des réserves faites pendant l’hiver.

Grand éboueur de notre organisme, le foie intervient dans plusieurs centaines de fonctions telles que régulation de la glycémie, synthèse de la bile, retraitement des hormones, stockage des vitamines, production du bon gras.

Stress, rythme de vie intense, alimentation déséquilibrée finissent par venir à bout du bon fonctionnement de nos organes et en particulier du foie.

Les indicateurs d’un nettoyage nécessaire :
  • fatigue, manque d’énergie

  • difficultés digestives (ballonnements, gaz, mauvaise haleine…)

  • maux de tête récurrents

  • humeur fluctuant sans raison, irritabilité

  • insomnies

  • prise de poids au niveau de l’abdomen

  • boutons, acné…


Quels produits utiliser ?

Une des recettes les plus connues est le ½ jus de citron dans un verre d’eau tiède à jeun le matin. Ce mélange agit comme un stimulant de la vésicule biliaire, dont il favorise la vidange, et relance le travail du foie (élimination plus rapide des toxines)

La nature nous offre, par ailleurs, de nombreuses plantes ayant une affinité particulière avec la sphère hépatique. En voici quelques unes :

  • le pissenlit : actuellement dans nos jardins, il agit sur le foie en augmentant les sécrétions de la bile (= meilleure digestion des graisses) et sur les reins en augmentant les éliminations,

  • l’artichaut : il agit sur le cholestérol et augmente lui aussi la sécrétion biliaire. Il soulage l’intestin irritable,

  • le radis noir : un des grands nettoyeurs du foie. Il a des vertus anti-oxydantes. Il facilite le transit. Il est intéressant en cas de nausées, de sensations de lourdeurs. Il est recommandé chez les personnes allergiques. Il s’utilise en cure de courte durée car assez agressif,

  • le chardon marie : il travaille à la régénération des cellules du foie,

  • l’ortie : riche en fer et minéraux, rééquilibrante, c’est une plante dépurative. Elle travaille sur l’ensemble de l’appareil digestif,

Ces plantes (biologiques) s’utilisent en cure de 3 semaines, en unitaire ou en mélange, sous forme de tisanes ou extraits de plantes fraiches (pharmacie, boutique bio)

Ce nettoyage peut s’accompagner de désagréments passagers en lien avec le travail réalisé par les plantes : nausées, maux de tête, boutons… Dans ce cas, il suffit de diminuer les doses journalières.

Produit particulier de la saison : la sève de bouleau

Partie intégrante de la pharmacopée ou utilisée de manière traditionnelle, la sève de bouleau est présente dans de nombreux pays. C’est un draineur général de l’organisme.

Fraichement récoltée par incision du tronc, elle présente de nombreux atouts :

  • très riche en vitamines, minéraux et oligo-éléments, elle est reminéralisante et permet un drainage en douceur chez les personnes fatiguées,

  • elle agit aussi bien au niveau du foie et des reins que de la peau, des poumons et des intestins,

  • elle augmente la quantité d’urine et l’élimination des déchets de l’organisme,

  • elle bénéficie aux personnes souffrant d’arthrite, de rhumatismes, de cholestérol, de goutte et de maladies de peau.

Elle se consomme de préférence à jeun le matin et pendant 3 semaines.

Une cure de saison est aussi une bonne occasion de faire le ménage entre ses bonnes et mauvaises habitudes. Pendant cette période, mangez léger. La consommation de fruits, légumes, céréales, légumineuses est privilégiée.


On met la pédale douce sur les sucres rapides, les graisses saturées (charcuterie, fritures, huiles raffinées, viande grasse), les sodas, le café, l’alcool, les nourritures industrielles.

Pensez aux techniques manuelles qui aident à faire circuler l’énergie et les substances dans le corps : frictions, massages, drainages lymphatiques, réflexologie plantaire…

La pratique d’une activité physique régulière permet de maintenir dans la durée les effets obtenus pendant les cures. Sortez, bougez, l’important est de garder le corps en mouvements.

Deux cures sont recommandées dans l’année, l'une au printemps et l'autre à l’automne (20 jours maximum)

#cure #détox #printemps #foie #sèvedebouleau