• Marylene Jamaux

Argile merveilleuse

Mis à jour : juin 8


Utilisée de tout temps aux quatre coins de la planète, l’argile (ou silicate d’aluminium) est bien plus qu’une simple poudre cosmétique.

Antipoison universel, depuis toujours, les animaux, tout comme les hommes, en consomment de manière coutumière ou pour se soigner.

Blanche, rouge, verte, jaune… c’est la composition minérale qui détermine les couleurs des argiles, qui sont aussi variées que les régions du globe dont elles proviennent.

Les trois espèces minérales les plus commercialisées dans l’hexagone sont :

  • Illite,

  • Montmorillonite,

  • Kaolinite.

Ses propriétés

Les propriétés des argiles sont nombreuses mais c’est sa capacité de captation et de rétention des toxines et des substances indésirables (bactéries et certains virus notamment) qui la rend si remarquable.

Elle est aussi :

  • Purifiante, antiseptique (dans l’eau de boisson par exemple)

  • Reminéralisante,

  • Cicatrisante, hémostatique (arrête le sang)

  • Anti-inflammatoire et antalgique…

Laquelle choisir ?

L’argile verte est la plus populaire. Elle se trouve facilement en magasins (pharmacies, boutiques bio…) Elle répond à un maximum de besoin.

Elle se choisit :


En morceaux concassés, pour les utilisations « assez grossières » en externe :

  • cataplasmes,

  • enveloppements (bain de boue),

  • la variété Montmorillonite convient bien.

En poudre surfine ou ultra-ventilée pour les utilisations les plus délicates :

  • visage,

  • saupoudrage sur une coupure ou sur les fesses de bébé par exemple,

  • en usage interne,

  • dans ce cas, c’est plutôt l’argile Illite qui est choisie.

Des versions prêtes à l’emploi sont proposées. Pensez à vérifier la composition, qui ne doit rien contenir d’autre que de l’argile et de l’eau.

Préparer et poser un cataplasme

Les indications :

  • Piqûre, morsure, abcès,

  • Brûlure

  • Traumatismes : bosses, entorses…

  • Coup de chaleur, zona…

  • Douleurs dentaires (à poser sur la joue) ...

Mode de préparation :


Se munir d’un contenant en verre ou grès (pas de métal avec l’argile) :

  • le remplir avec la quantité d’argile nécessaire,

  • verser l’eau potable jusqu’à recouvrir l’argile,

  • laisser reposer au moins 30 minutes.

Ne pas malaxer, cela rend la préparation difficile à utiliser.

La version tiède ou chaude, se prépare au bain-marie. Elle est recommandée pour les zones telles que le foie, les intestins, la colonne vertébrale.

La pâte semi-solide obtenue (froide, tiède ou chaude) est ensuite déposée sur un linge en couche épaisse d’environ 2 cm et positionnée pendant une à deux heures directement sur la peau (parfois toute la nuit). Dans tous les cas, l’argile ne doit pas sécher. Il doit rester humide tout le temps de pose.

Si la surface à traiter est velue, une compresse de gaz sera interposée entre la peau et le cataplasme. Il peut être renouvelé autant que nécessaire et est à usage unique. En cas d’inconfort, l’enlever rapidement.

C’est la répétition dans le temps qui augmente son efficacité. Les applications peuvent durer des semaines voire des mois.

Il est déconseillé de poser de l’argile sur un endroit du corps qui contient du matériel (plaques, vis…)

L’argile peut occasionner des réactions ou « crises curatives » Il est recommandé de commencer par de petites quantités.

Préparer un lait d’argile

L’argile peut être utilisée en interne. Certains médicaments en contiennent déjà (Smecta, Bédélix…)

L’argile blanche ou Kaolinite est plus douce que la verte et la remplacera chez les personnes sensibles.

Les indications :


Digestives :

  • vermifuge,

  • troubles digestifs (diarrhée, gaz, ballonnements…)

  • reconstitution de la flore intestinale,

  • brûlures d’estomac.

En cure de nettoyage au changement de saisons

La préparation :

L’argile se prépare en général la veille pour le lendemain matin :

  • Se munir d’un verre (pas de métal ou de plastique avec l’argile)

  • Le remplir d’eau potable au 3/4,

  • Verser en pluie l’équivalent d’une cuillère à café d’argile pour un adulte (demi-dose pour un enfant de moins de 6 ans, ¼ de dose si moins de 2 ans)

  • Laisser reposer la nuit.

Le lendemain matin, et durant les premiers jours, seule l’eau argileuse (au-dessus du dépôt) est bue. Si cela est bien supporté, l’ensemble peut être avalé après avoir été remué. Toutefois la prise se fera à au moins deux heures de distance des médicaments s’il y en a.

La cure peut être poursuivie jusqu’à 3 semaines.

Pour qui ?

Les enfants comme les adultes peuvent bénéficier des bienfaits de l’argile. L’argile fera aussi merveille sur vos animaux ou dans l’espace domestique. N’hésitez à faire appel à un professionnel si vous démarrez.

En cas de constipation, le lait d’argile sera pris en fin de soirée au lieu du matin.

Précautions

L’argile est interdite, en interne, chez les personnes :

  • avec des antécédents d’occlusion intestinale,

  • sujettes à l’hypertension,

  • en insuffisance rénale,

  • consommatrices de paraffine (risque d'occlusion).

Attention à ne pas en jeter dans les canalisations, sinon elles se bouchent.

Conservation

L’argile séchée se stocke à l’abri de la lumière. Elle reste active de nombreuses années.

Bonne préparation...

Sources

- Thèse de Jade Allègre, médecin anthropologue : Les silicates d'aluminum (argiles) en thérapeutique.

- L’argile qui guérit, Mémento de médecine naturelle - de Raymond Dextreit - Editions de la revue "vivre en harmonie".

#argile #laitdargile #cataplasme

 

Marylène Jamaux - Naturopathe Toulouse

Naturopathie - Accompagnement Emotionnel - Réflexologie plantaire

6 rue Roc - 31300 Toulouse

www.marylenejamaux.com  |  Tel : 06 52 50 17 67

© 2014 - 2020 Marylène Jamaux                    

  • Facebook - Gris Cercle
  • Gris Icône Instagram