• Marylene Jamaux

Greenwashing

Mis à jour : il y a 4 jours


Crédit photo : ByAlena KovalinNature (Negative space)



Une fois n’est pas coutume, c’est un billet d’humeur que je vous propose aujourd’hui.

Pas plus tard qu’hier, j’étais dans ma voiture au feu rouge et je tombe sur l’affiche publicitaire d’un vendeur de sucre qui nous rappelle que le sucre est une plante !

Ah, ils sont vraiment trop forts ! Ça me ferait presque sourire.

Bien sûr que le sucre est d’origine végétale mais cela n’en fait pas pour autant un produit de bonne qualité ! Surtout quand il est raffiné après moult transformations et chauffage.

Cette technique, vous l’avez sûrement déjà vue en action, s’appelle le greenwashing ou marketing vert.

Utilisée autant pour vendre des voitures que de la nourriture ou des cosmétiques, elle consiste à donner l’impression, au consommateur, que ce qu’il achète est éco-responsable ou bon pour sa santé ou son environnement. Alors que ce n'est pas vrai.

Reconnaitre le greenwasghing

Avant tout, faites appel à votre bon sens. Ce n’est pas parce qu’un emballage est d’un joli vert clair avec de petites feuilles à droite et à gauche que le produit vendu est naturel, biologique et bon pour votre santé.


A bien y regarder de plus près, voici quelques appellations qui ont de quoi nous faire hésiter.

Naturel et d’origine naturelle

Un produit ou aliment naturel provient directement de la nature et n’a subi aucune transformation, comme la salade de votre jardin. Cela n’en fait d’ailleurs pas forcément un produit sain si elle est bourrée de pesticides par exemple !

Un produit d’origine naturelle provient de la nature et a été transformé, peu ou beaucoup, via des procédés chimiques ou mécaniques. Il peut avoir simplement macéré dans de l’alcool, dans le cas d’extraits de plantes à boire par exemple. Mais il peut aussi avoir été découpé, chauffé, re-chauffé…


Ecologique, vert, sain

Les mots « écologique », « vert », « sain » ne signifient, la plupart du temps, pas grand-chose. Une inspection attentive des étiquettes vous permettra souvent d’y voir plus clair.


Sans colorant , Sans huile de palme...


Attention également aux produits vantant leurs mérites via les slogans « sans » (sans lactose, sans colorant…) Quels sont les autres ingrédients ? Ce sont souvent des produits très transformés et trop riches par ailleurs, notamment en gras et en sucre.


A propos du sucre

Pour revenir au sucre d’ailleurs, seuls les sucres de canne entiers type Rapadura, Moscovado… méritent votre attention.


Ils sont entiers (non raffinés), n’ont subi aucune extraction mécanique et gardent à votre disposition tous les oligo-éléments, vitamines, acides aminés et sels minéraux qu’ils contiennent, dont le chrome indispensable à leur synthèse dans notre corps. Vous serez sans doute surpris par leurs goûts particuliers.

Bien sûr, même le Rapadura est à consommer avec modération. Le moins votre alimentation contiendra de sucres ajoutés, le mieux vous vous porterez.

C’est à vous. Ayez l’œil !





Pour aller plus loin :

Le guide greenwashing de l’ADEME

http://antigreenwashing.ademe.fr/sites/default/files/docs/ADEME_GREENWASHING_GUIDE.pdf

 

Marylène Jamaux - Naturopathe Toulouse

Naturopathie - Accompagnement Emotionnel - Réflexologie plantaire

6 rue Roc - 31300 Toulouse

www.marylenejamaux.com  |  Tel : 06 52 50 17 67

© 2014 - 2020 Marylène Jamaux                    

  • Facebook - Gris Cercle
  • Gris Icône Instagram