• Marylene Jamaux

Le pouvoir des femmes



Une fois n'est pas coutume, c'est un petit billet d'humeur, suscité par l'actualité récente, que je vous propose.


Alors que dans de nombreux états américains et ailleurs, le droit des femmes à disposer de leur corps est, petit à petit, de plus en plus remis en cause, je m’interroge… Quand les femmes réussiront-elles à (re)prendre le pouvoir sur leur corps ?


Indépendamment des lois et des autorisations, les femmes gagneraient à connaitre le fonctionnement de leur corps et de leurs cycles. Car de la contraception à la conception, combien de situations imposées ?


C’est au travers de mes rencontres avec les femmes dans le cadre de mon activité que ce constat m’est apparu depuis longtemps déjà.


Pour les femmes de ma génération, pas d’application pour contrôler son cycle menstruel. Nos mères nous apprenaient qu’il fallait noter sur son agenda le jour des règles. Et ainsi de mois en mois, vous saviez s’il était régulier ou non. Et si votre corps fonctionnait bien.


Aujourd’hui, en matière de cycle menstruel, ce sont des applications pour smartphone qui en savent le plus ! Nous en sommes arrivées à confier jusqu’à notre plus intime à des machines sans même savoir comment toutes ces données pourraient être utilisées.


L’idée que la femme autonome serait une menace (pour le masculin ?) ne date pas d’hier, en attestent les différentes chasses aux sorcières au travers des âges.


Il me semble pourtant que plus les femmes auront la maitrise de leur corps et plus elles reprendront leur pouvoir.


L’idée n’est pas nouvelle ! Et les années 70 ont été très intéressantes en ce sens. Elles ont vu la naissance du mouvement « Self-Help », un mouvement féministe visant à aider les femmes à se réapproprier leur corps en toutes circonstances.


A cette époque, des dispensaires pour femmes ont vu le jour aux États-Unis et en Suisse notamment. Une expérience très réussie à Genève s’est démarquée.


Ce mouvement ne visait pas à se passer de la médecine mais à sortir les femmes de l’ignorance et à monter leur niveau de savoir. La prise de conscience de l’autonomie de la femme dans sa sexualité, dans la demande du respect de son corps et du refus des douleurs inutiles était valorisée.


Dans cette lignée, les ouvrages de Rina Nissim sont de petites merveilles*. Riches d’informations, ils donnent les bases, indiquent les plantes, et autres méthodes naturelles pour un bon fonctionnent du corps féminin. Ils permettent d’en apprendre plus et de pouvoir choisir en conscience le cas échéant. Je vous les conseille vivement.


Mesdames, le pouvoir est entre vos mains !






Pour aller plus loin :

UT2J. (2017, 29 mars). Critiques féministes des savoirs : corps et santé. Colloque. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/99319.


Rina Nissim, Manuel de gynécologie naturopathique à l'usage des femmes - Editions Mamamelis - avril 2001.













98 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout