• Marylene Jamaux

Les algues, un trésor méconnu (2)

Mis à jour : 26 mars 2019



Sur cette deuxième partie, nous partons à la découverte de 3 algues d’eau douce : la spiruline, la klamath et la chlorelle.

Algues bleues : Spiruline, Klamath

Plus proches des bactéries que des algues, les "algues bleues", ou cyanobactéries, sont le premier végétal de la terre.

Elles précèdent les algues marines (rouges, brunes, vertes…) de 570 millions d’années !!

Il en existe des milliers d’espèces et une trentaine est comestible. Comme leurs cousines d’eau de mer, elles se distinguent par leur extrême richesse en vitamines, minéraux et protéines. Mais ce n’est pas tout !


La spiruline (Spirulina maxima ou Arthrospira platensis)

Utilisée de manière ancestrale en Afrique ou Amérique du Sud, ce n’est pourtant que depuis les années 1960 que nous la connaissons. Elle est aujourd’hui cultivée en France.

Riche en protéines et en chlorophylle, alliée des végétariens, la spiruline est un complément de « première intention ». A Madagascar, elle est donnée aux enfants pour lutter contre la malnutrition.

Elle sera choisie dans toutes les situations de stress, de fatigue ou de consommation énergétique importante tel que le sport par exemple. Elle favorise la récupération rapide après efforts.

Elle convient à tous les âges, y compris à la femme enceinte et allaitante (bien choisir la provenance). Elle est aussi très appréciée des étudiants en période d’examens.

Grâce à un pH très alcalin (entre 8,3 et 10), elle s’avère également un très bon complément dans tous les états résultant d’un déséquilibre acido-basique : inflammations articulaires, frilosité, nervosité…

Elle a aussi un effet « coupe faim », si elle est prise une vingtaine de minutes avant le repas. Cela en fait une bonne alliée des personnes désirant perdre du poids.

Elle se présente en poudre, filaments, comprimés ou gélules. Les quantités recommandées se situent entre 3 et 5 grammes par jour. Les sportifs pourront augmenter le dosage jusqu’à 10g/jr.

Les prises sont réparties dans la journée au moment des repas.

La klamath (Aphanizomenon Flos Aqua)

Aussi appelée algue AFA, cette algue tient son nom d’un lac d’altitude en Orégon, Etats-Unis, où elle pousse exclusivement. Elle n’est commercialisée que depuis les années 80 et autorisée comme complément alimentaire depuis 2009.

En plus des protéines et oligo-éléments de sa cousine la spiruline, elle contient des oméga 3 et son activité anti-inflammatoire est plus marquée. Sa quantité de chlorophylle est aussi plus importante.

Mais elle se distingue surtout par sa concentration en phényléthylamine (PEA). L’hormone « anti-dépresseur » que l’on retrouve aussi dans le chocolat !

La klamath a un effet stimulant positif sur le système nerveux, la concentration, la vivacité d’esprit.

Du point de vue de l’immunité, elle n’est pas en reste puisqu’elle a la capacité de booster les cellules de défenses (cellules NK) de notre organisme. De plus, le fer qu’elle contient est assimilable (contrairement à la spiruline).

Elle aurait par ailleurs la propriété de stimuler nos cellules souches. Ces cellules, logées dans notre moelle osseuse, permettent de nous réparer ou de guérir. Ses effets dans les maladies dégénératives sont en cours d’études.

C’est la plus riche des trois « algues » présentées ici.

Disponible sous forme de gélules, la quantité recommandée est de 2 à 3 grammes par jour à distance des repas.

Algue verte : Chlorella


La chlorelle (Chlorella pyrenoidosa)

La chlorelle appartient à la famille des algues et possède leurs qualités nutritives.

Elle est incontournable au japon ! Elle y fut élevée au rang de « source fiable » de protéines et de nutriments après les ravages de la dernière guerre.

Tout comme la spiruline, elle doit sa belle couleur verte à son taux hors norme de chlorophylle, pigment indispensable pour oxygéner nos cellules. Elle en contient 5 fois plus. La chlorophylle intervient pour booster :

  • la fabrication des globules rouges,

  • les défenses immunitaires,

  • la santé du microbiote et réguler le transit.

La chlorelle contient par ailleurs un facteur d’aide à la régénération cellulaire qui favorise la cicatrisation.

Bien que très connue pour son action anti-fatigue ou anti-âge, c’est surtout pour ses effets puissamment détoxifiants qu’elle est plébiscitée.

La chlorella capte les toxines et les métaux lourds de l’organisme et les élimine via l’intestin sur lequel elle a une action stimulante. Elle est notamment recommandée au moment du retrait d’amalgames dentaires. N’hésitez pas à vous faire accompagner dans ce cas.

La dose recommandée par jour est de 2 à 4 grammes avant les repas.

A noter !

Ces 3 algues sont dépourvues d’iode et ne présentent pas les contre-indications des algues de mer.

Elles peuvent toutefois avoir une action légèrement détoxifiante. Aussi il convient de commencer par de petites doses la première fois (1g/jr).

Enfin, soyez attentif à la composition des compléments et à leur provenance. Préférez-les sans produit ajouté.

Belle découverte !

Source

Encyclopédie de revitalisation naturelle – Daniel Kieffer – Editions Sully

#algues #spiruline #klamath #AFA #chlorella #chlorelle

 

Marylène Jamaux - Naturopathe Toulouse

Naturopathie - Accompagnement Emotionnel - Réflexologie plantaire

6 rue Roc - 31300 Toulouse

www.marylenejamaux.com  |  Tel : 06 52 50 17 67

© 2014 - 2020 Marylène Jamaux                    

  • Facebook - Gris Cercle
  • Gris Icône Instagram