• Marylene Jamaux

Prends-en de la graine !

Mis à jour : juin 8



Indispensables graines germées !

D’une densité énergétique et nutritionnelle rare, les graines germées s’imposent de fait dans nos modes alimentaires.

Véritables concentrés de fibres, de protéines végétales, de vitamines, de minéraux et d’enzymes, elles se classent dans la catégorie des superaliments. Elles nous revitalisent et régénèrent notre organisme.

Pourquoi faire germer les graines ?

La germination déclenche le processus de vie en sommeil dans la graine. Les nutriments (vitamines, oligo-éléments…) sont alors décuplés dans des proportions que l’on ne retrouve dans aucun autre aliment cru (jusqu’à neuf fois plus !). Les enzymes sont également multipliées, ce qui rend les composants des graines germées hautement assimilables.

Elles interviennent en complément de notre alimentation pour augmenter notre vitalité, renforcer notre système immunitaire et nous apporter les précieux antioxydants (anti-vieillissement).

La germination rend aussi plus digeste certaines céréales qui « passent mal » sous leur forme classique (blé par exemple). Avec elle, il n’y a pas de phénomène d’intolérance.

Celles que l’on peut faire germer
  • Les graines aromatiques : carvi, coriandre, cumin, fenouil, fenugrec, persil, raifort.

  • Les graines des céréales : amarante, avoine, blé, épeautre, kamut, maïs, millet, orge, quinoa, riz, sarrasin, seigle.

  • Les graines des légumineuses : alfalfa, haricot azuki, haricot mungo, lentilles (vertes, corail, blondes), pois chiche.

  • Les graines potagères : betterave rouge, brocoli, carotte, céleri, chicorée, chou (chinois, rouge et vert) épinard, navet, petit pois, pourpier, radis.

  • Les graines de plantes à bulbes comestibles (Liliacées) : ail, ciboulette, oignon, poireau.

  • Les graines mucilagineuses (elles développent une substance gélatineuse en germant) : basilic, chia, cresson, lin, moutarde, roquette.

  • Les graines oléagineuses : amande, courge, sésame, tournesol.

Celles que l’on ne peut pas faire germer (car elles sont toxiques)
  • soja jaune,

  • tomate,

  • aubergine,

  • rhubarbe.

Mode d’emploi pour commencer

L’idéal est de démarrer avec des graines faciles à germer : luzerne, haricot mungo ou radis.

Laver les graines à grande eau. Les mettre à tremper dans une eau de bonne qualité, à raison de quatre fois leur volume d’eau.

Le trempage dure de 2h à 12 h en moyenne, selon la taille des graines : jusqu’à 24 h pour le haricot mungo ou 48h pour le pois chiche par exemple. Comptez en moyenne une nuit.

Contrairement aux étapes suivantes, celle-ci se déroule plutôt dans le noir ou la pénombre.

Les graines vont gonfler et la germination commence. Quand le trempage dure plus de 12h, l’eau est changée chaque jour.

Avec germoir
  • Après trempage, les graines sont égouttées et déposées dans le germoir, sans surcharger. Laisser de l’espace entre les graines.

  • Le germoir est placé dans un lieu aéré et tempéré. La lumière et la chaleur (18° à 22°) sont primordiales pour la germination.

  • Les graines sont rincées deux fois par jour.

  • Au bout de quelques jours (à partir de 1 cm de pousse), consommez !

Sans germoir

Utiliser un bocal en verre préalablement stérilisé à l’eau bouillante :

  • Y mettre les graines égouttées, après trempage.

  • Recouvrir l’ouverture du bocal d’un tissu type gaze et l’attacher avec un élastique.

  • Le poser ensuite à l’envers sur un support aéré (type égouttoir).

  • Les graines sont rincées deux fois par jour au travers de la gaze.

  • Au bout de quelques jours (à partir de 1 cm de tige), consommez !

La germination dure entre 2 à 6 jours selon le type de graines.


Choix et conservation

Les graines de qualité biologique sont privilégiées. Elles ne doivent pas être grillées.

Il n’est pas nécessaire de les choisir dans des emballages « à germer ». Celles en vrac feront très bien l’affaire.

Les graines sèches se conservent plusieurs années au frais et au sec. Les graines germées, quant à elles, peuvent être gardées quelques jours au réfrigérateur.

Dans l’idéal, préparer plutôt de petites quantités et consommer les sans tarder.


Précautions

Observez bien vos graines en germination. Aucune moisissure ne doit se développer. La tige doit rester bien blanche. Utilisez votre nez ! Au moindre doute sur leur fraicheur, jetez-les !

Consommation

Disponibles après plusieurs jours de germination, ce sont des aliments « vivants ». Elles se savourent crues sous peine de perdre toutes les qualités nutritives.

Sucrée, anisée, épicée ou piquante, la variété de leur saveur vous surprendra.

Par petite touche, les graines germées accompagnent agréablement les salades, les soupes ou les plats.

Toutefois, si l'expérience de la germination ne vous tente pas. Pas de panique ! Les graines germées se trouvent facilement au rayon frais des magasins d'alimentation.

Bonne dégustation !

Pour aller plus loin

un livre : Graines germées - Valérie Cupillard - La Plage - 2014

#superaliments #grainesgermé

 

Marylène Jamaux - Naturopathe Toulouse

Naturopathie - Accompagnement Emotionnel - Réflexologie plantaire

6 rue Roc - 31300 Toulouse

www.marylenejamaux.com  |  Tel : 06 52 50 17 67

© 2014 - 2020 Marylène Jamaux                    

  • Facebook - Gris Cercle
  • Gris Icône Instagram