• Marylene Jamaux

Avez-vous des croyances limitantes ?



En 1760, Peter Collinson et John Ellis, deux botanistes, découvrent une nouvelle plante qui attrape et mange des mouches. Ils transmettent leur découverte à un naturaliste chevronné de l’époque, Carl Von Linné. Malgré les descriptions sans équivoque de ses confrères, celui-ci classe la plante comme « plante sensitive ». Pour lui, ainsi que pour la communauté scientifique de l’époque, impossible qu’un végétal soit de nature carnivore. Ainsi, en raison de cette croyance, c’est seulement cent cinquante ans plus tard que cette plante sera reconnue en tant que plante carnivore[1].


La croyance, c'est « l’action, le fait de croire une chose vraie, vraisemblable ou possible »[2]. C’est-à-dire une idée que l’on tient pour vraie avec ou sans preuve.


De manière collective ou individuelle, nous fonctionnons tous avec des croyances et elles ne sont pas toutes limitantes. Certaines nous portent et nous confortent. Elles deviennent limitantes quand elles empêchent une évolution.


Nous grandissons en adoptant celles de notre entourage, de la société et des milieux dans lesquels nous évoluons.


Les croyances limitantes sont des schémas de pensée qui concernent tous les domaines de notre vie :

  • la famille,

  • le couple,

  • les enfants,

  • l’argent,

  • le travail,

  • la santé,

  • les amis,

  • la vie,

  • la réussite,

  • le corps,

  • soi-même…


Les croyances se cachent sous des expressions bien connues de tous et peuvent devenir des excuses pour ne rien changer à sa vie même si elle en a besoin. Voici quelques exemples :


  • Parmi les croyances collectives :

  • la vie est dure,

  • on ne peut pas tout avoir dans la vie,

  • il faut trimer pour réussir,

  • le succès, ça monte à la tête,

  • c’est trop beau pour être vrai,

  • ça ne se fait pas,

  • les hommes sont forts,

  • les femmes sont sensibles…


  • Parmi les croyances individuelles :

  • c’est de leur faute,

  • c’est trop ... (cher, de travail, de temps…),

  • je suis trop ... (jeune, vieux, grand, sérieux…) pour,

  • je n’ai pas de chance,

  • je ne suis pas à la hauteur,

  • les autres savent mieux que moi….


Pourquoi en changer ?

Transformer ses croyances permet de se remettre « en phase » avec qui nous sommes vraiment. C’est l’opportunité d’ouvrir son champ des possibles et de modifier la vision de sa vie (et du monde). C’est à dire de faire le tri entre ce que nous validons pour nous et ce qui provient de notre héritage, et dont c’est le moment de se séparer.


Comment s’y prendre ?

En premier lieu, il s’agit de repérer les freins, les frustrations, en regardant les domaines de sa vie où la satisfaction n’est pas au rendez-vous. Il est possible d’en faire une liste par ordre de priorité. Qu’aimerions-nous voir changer en premier ? A qui attribuons-nous les mécontentements ou les échecs dans notre vie ?


Nous pouvons observer les situations indésirables qui se répètent régulièrement car elles sont de bons indicateurs de déséquilibres.


Dans de tels cas, il est bon de chercher d’où vient la croyance qui empêche d’atteindre l’équilibre et de se demander si elle est vraie et surtout si elle est vraie pour soi !


Transformer ses croyances consiste à reprendre son pouvoir. Nous sommes les seuls à savoir ce qui est juste pour nous indépendamment de notre entourage, de notre milieu…. Cela prend du temps et rencontrer des résistances en chemin est normal. Car on n’abandonne pas du jour au lendemain ses croyances de toujours.




Pour aller plus loin :

Bilan de mes croyances limitantes : un entretien de 45 minutes pour faire le point. https://www.marylenejamaux.com/product-page/bilan-des-croyances-limitantes-45-min.


Sources

Louise Hay, « Transformez votre vie. Une pensée positive peut changer votre vie », Poche Marabout Psy, 2013.

[1] Stefano Mancuso, Alessandra Viola, « L'intelligence des plantes », Le livre de poche.

[2] Le Robert Dico en ligne, https://dictionnaire.lerobert.com/definition/croyance.

Crédit photo Manfred Antranias Zimmer Pixabay.

Posts récents

Voir tout

 

Marylène Jamaux - Naturopathe Toulouse

Naturopathie - Accompagnement Emotionnel - Réflexologie plantaire

6 rue Roc - 31300 Toulouse

www.marylenejamaux.com  |  Tel : 06 52 50 17 67

© 2014 - 2021 Marylène Jamaux                    

  • Facebook - Gris Cercle
  • Gris Icône Instagram