• Marylene Jamaux

Peurs ou phobies ?

Mis à jour : mai 3


Peurs ou phobies ? Savez-vous les différencier ?

Sueurs froides, battements cardiaques à tout rompre, énergie décuplée… Tous, nous avons connu la peur et son cortège de manifestations physiques.


La peur est naturelle. Elle accompagne l’Homme depuis la nuit des temps, et lui a permis de traverser les âges en l’avertissant des dangers à fuir et des adaptations à mettre en place.


Mais elle peut aussi être dérangeante quand elle se manifeste à des moments inopportuns ou sans raison apparente et devient phobie.



Vous avez dit phobie ?

Parmi les différentes demandes reçues en cabinet, la plus étonnante a certainement été celle concernant l’impossibilité à passer au-dessus de nids de poules sur la route, pour une jeune femme, quand elle était en voiture.


La phobie se manifeste par une angoisse qui n’est pas en rapport avec l’objet. La personne en a conscience mais ne peut maitriser sa peur.


Les phobies sont dites simples quand elles concernent :

  • un animal : serpent, chat, chien, poule, oiseau, araignée, crapaud...,

  • un objet : aiguilles, objets tranchants…,

  • un aliment : banane, poisson, champignon….,

  • une situation ou une activité précise : l’hôpital, le dentiste, la vue du sang, l’orage, la mort, la saleté (les germes et les microbes), prendre l’avion, vomir….


Elles sont dites complexes quand il s’agit de phobie sociale (la peur des échanges avec les autres) ou de l’agoraphobie (la peur des lieux publics, des espaces ouverts).



10 à 20 % des personnes sont concernées avec :

  • un pic aux alentours de l’âge de 5 à 9 ans pour les phobies animales qui tendent à disparaitre avec le temps,

  • un pic dans la petite enfance (avant 5 ans) et autour de 20 ans pour les phobies de situation qui peuvent s’amplifier avec les années.

Une histoire

Pourtant même les phobies les plus étranges (peur des chauves, peur du travail…) ont un support. Elles racontent une partie de notre histoire encore à découvrir.


Évidemment, il est souvent difficile de comprendre à nous seul ce qu’une phobie vient dire. Néanmoins, en commençant à la considérer, non plus comme un handicap à faire taire, mais comme un réel matériau pour un travail de transformation, elle devient plus facile à accueillir… En attendant de s’en séparer définitivement.






Pour aller plus loin : Equilibre émotionnel


Sources :

https://www.news-medical.net/health/Types-of-phobias-(French).aspx

https://www.anxiete.fr/phobies-specifiques/quelques-chiffres/



#peurs #phobies #stress #angoisses #émotions